Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Accueil SIGMAAccueil SIGMARechercher GraphismeRechercher GPSRechercher InternetRechercher TélédétectionRechercher ProjetsRechercher InformatiqueRechercher GéoréférencementRechercher ProgrammationRechercher SIGRechercher StageRechercher RechercheRechercher EnvironnementRechercher Systèmes d'informationRechercher Bases de donnéesRechercher CartographieRechercher CCAORechercher Photographies aériennesRechercher DroitRechercher Webmapping

Fil d'ariane

Accueil / Présentation / Un master pro et recherche
Imprimer
  
Voir la page traduite

Un master pro et recherche

Formation professionnalisante et compétences visées

Compétences visées :

Le Master 2 vise à former des spécialistes de géomatique appliquée aux problématiques de l'aménagement des espaces et des territoires et à celles de la gestion de l'environnement. Les étudiants ainsi formés sont préparés à une insertion professionnelle immédiate.

Cette préparation implique en particulier une bonne connaissance et compréhension des fonctionnalités des SIG et de celles des systèmes de traitement d’image ainsi que des savoirs purement informatiques. En même temps elle nécessite la connaissance approfondie de la structuration, de l’implémentation et de la manipulation des bases de données spatialisées afin de développer les capacités de mettre en application ces connaissances et savoirs pour la résolution de problèmes dans des environnements différents et des contextes, généralement multidisciplinaires en géomatique,  nouveaux.

Au-delà d'une bonne maîtrise des outils, cette préparation à l'intégration professionnelle a pour objectif l'acquisition de réelles capacités de définition et d’adaptation des ressources SIG aux finalités des projets (conduite de projet) et aux problématiques de l'aménagement territorial, de la gestion environnementale et de la gestion de ressources.  Cela sous-entend également le développement de capacités de gestion dans des structures complexes et basé sur des informations lacunaires ainsi qu’une sensibilisation aux implications sociales et éthiques de l’activité professionnelle à laquelle les étudiants se destinent.

Un autre volet des compétences visées par la formation résulte de l’expérience acquise par l’équipe pédagogique (à travers d’enquêtes régulières menées auprès des anciens élèves avec lesquels l’équipe pédagogique reste en contact étroit afin d’adapter les contenus de la formation aux exigences du marché) montre que nombre de diplômes se retrouvent dans des structures professionnelles dans lesquelles ils sont le seul spécialiste en géomatique. Leurs capacités d’autonomie et de communication à destination de non spécialistes sont alors primordiales et les phases de travail sur projet et de restitution écrite et orale des résultats et conclusions occupent une place importante dans le Master 2 Géomatique SIGMA.

A la rentrée 2016, la formation s'enrichit d'une UE « Méthodes de valorisation des compétences professionnelles » : techniques de communication, connaissance du champ professionnel, …

 

Secteurs d’activité et métiers visés :

La formation a pour vocation de répondre à une demande sociale dans les domaines de l'aménagement du territoire et de la gestion de l'environnement. Les créneaux professionnels concernés (collectivités locales, bureaux d'études, sociétés de services, administrations territoriales, ...) exigent une double compétence : une solide maîtrise des techniques du traitement de l'information géoréférencée et une connaissance des institutions, des réglementations et des procédures de gestion en matière d'aménagement et d'environnement.

L'objectif affiché est de former de futurs cadres d'entreprise, des chargés d'étude, des directeurs de projet et des experts combinant les qualités citées afin de promouvoir de manière optimale leur insertion professionnelle et capables de s'inscrire dans les courants actuels et émergents en termes de profils professionnels.

L’expérience des promotions précédentes – plus de 15 années d’existence ont permis de tisser un réseau de relations dense et de qualité en termes de partenariat professionnel et de recherche – permet d’identifier les principaux secteurs correspondant aux débouchés des futurs étudiants issus du Master 2 Géomatique. Trois types principaux de profils, parfois voisins dans leur contenu réel, sont susceptibles de se présenter comme débouchés parmi les  diplômés :

  • Le profil "chargé d'étude" ou "chargé de mission" dans des organismes (publics ou semi-publics comme les SEM - Sociétés d'Economie Mixte) d'aménagement régional ou d'urbanisme, les Chambres d'Agriculture / de Commerce et d'Industrie / des Métiers, auprès d'un Parc Naturel,  … Ils sont généralement chargés du développement et de l'administration de SIG ou / et de l'interface entre informaticiens et thématiciens.
  • Le profil "ingénieur" ou "chef de projet ", plutôt propre aux structures de bureau d'étude d'ingénierie (ingénieur projet, ingénieur développement, ingénieur marketing géomatique, chef de projet SIG, …)  ou aux services de recherche – INRA, IRD, CNRS, …
  • Le profil "expert" attaché à une organisation internationale (PNUE, OMS) ou à une ONG

 

Formation à la Recherche

La majorité des enseignements dispensés sont assurés par des membres des trois laboratoires de recherche auxquels la formation s’adosse :

  • GEODE (Géographie de l’environnement) UMR 5602 CNRS-UTM
  • DYNAFOR (Dynamiques et écologie des paysages agriforestiers) UMR 1201 INPT/ENSAT-INRA
  • LISST-CIEU (Centre interdisciplinaire d’études urbaines) UMR 5193 CNRS-UTM

Ces laboratoires couvrent les thématiques principales d’application de la géomatique affichées : gestion de l’environnement et l’aménagement des territoires.

L’UE « La géomatique en tant que discipline scientifique », créée en 2011/2012, permet d'approfondir les implications, enjeux et méthodes de la géomatique dans le domaine scientifique.

La formation à la recherche et par la recherche est également fortement présente dans les « Ateliers géomatiques » (UE 1002) où les étudiants, sous la direction d’un enseignant-tuteur, gèrent un projet dont la thématique est à vocation professionnelle ou de recherche. Les sujets scientifiques sont étroitement liés aux questions vives étudiées au sein des laboratoires d’adossement.

Enfin le stage de quatre à six mois (UE 1001) permet également une orientation recherche dans la mesure où il est conventionné avec un laboratoire de recherche reconnu et donne lieu à un mémoire préparatoire à la thèse.

Les étudiants de la formation s’orientant vers la recherche bénéficient des multiples relations scientifiques tissées par les trois laboratoires d’adossement.

 

La Formation Continue

Jusqu’à un quart des places est réservé aux étudiants en formation continue (FC de l’UT2J et de l’INP-ENSAT).

 

Le Contrat de Professionnalisation

SIGMA est éligible à ce dispositif.